Aujourd’hui, nous allons partir à Tiébélé, un petit village africain, enclavé au sud du Burkina Faso, non loin de la frontière du Ghana. Ce village appartient au peuple Kassena, une ethnie qui habite ces terres depuis des siècles. En plus de son histoire, ce village est aussi très prisé pour ces maisons à l’architecture unique où les murs sont décorés par des motifs typiques que l’on reconnaît par leurs formes.

Le Burkina Faso, un pays culturellement très riche

carte-djoatina

Le Burkina Faso est un pays ayant une culture très riche, grâce à son héritage culturel dense. Toutefois, ce pays africain est l’un des plus rongé par la pauvreté.

À Tiébélé, la plupart des fresques que l’on retrouve sur les murs sont l’œuvre de femmes

le-village-africain

Face à cette œuvre unique, la reporter photographique Rita Willaert a décidé de présenter ces demeures uniques et agrémentées aux quatre coins du monde. Globe-trotteuse, elle a eu la chance de visiter ce petit village en 2009. Ce qui est le plus agréable c’est que ce village se situe loin du monde touristique, cela lui permet donc de garder en sécurité son patrimoine et ses traditions locales.

le-village-africain

Mais les touristes auront pourtant du plaisir à découvrir ce village isolé

le-village-africain

Et en se perdant un peu sur la toile, on comprend que les blogueuses voyages sont particulièrement attirées par cette destination. Il y a par exemple Olga Stravrakis pour le site sain-et-naturel.com. Et de cette aventure elle a tiré de très bons souvenirs, elle raconte dans son site :

« … Ce n’est que grâce à un processus de longues négociations que nous avons été autorisés à entrer dans le palais royal dont l’entrée est représentée ici. Les grands vieillards du village, la noblesse nous attendaient. Ils étaient tous assis à nous attendre. Chacun des villages a des musulmans et des animistes (des religions locales) et personne ne se soucie beaucoup de qui croit en quoi. Cependant, on nous a dit à l’avance que nous ne devons pas porter quoi que ce soit de rouge et que nous ne pouvons pas porter de parapluie ou de parasol. Seule la famille noble est autorisée à utiliser ce privilège … ».

le-village-africain

Et même si l’on parle ici de résidence royale, ce n’est pas du tout ce que vous pouvez penser. Ce n’est nullement l’image mirobolante et flamboyante que l’on peut trouver chez les Occidentaux. La Cour Royale réunit seulement quelques séries de maisons faites de briques en boue et qui sont recouvertes par de la peinture en argile. Rien que ça !

Néanmoins, nous retrouvons, dans la Cour Royale, des motifs un peu plus complexes que ceux que l’on retrouver sur les autres maisons pour que la différence se fasse sentir

le-village-africain

Les plats typiques du pays sont principalement cuits dans des pots sur un brasier

plat typique

La découpe et la préparation ne sont pas trop fréquentes (c’est même très rare). Les habitants font généralement un foufou d’amidon ou encore de la pâte bien épaisse comme de la bouillie. Ces derniers seront ensuite trempés dans de la sauce de légumes avec un peu de piments. Le plus riche de la famille peut se servir de plus de sauce. Le foufou est réalisé à base de manioc, igname, banane plantain, maïs, comme l’explique Olga sur son site sain-et-naturel.com.

Dans le village, on peut aussi retrouver des mausolées revêtant des décorations basées sur la culture Kassena

Mausolée

Mausolée

Mausolée

PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here