Papa Wemba

Papa Wemba, célébrité et artiste africain de renom qui a émerveillé les mélomanes avec sa voix hors du commun et ses chansons au rythme endiablé.

La grande star de la musique africaine s’est effondrée à 66 ans, le 24 avril 2016, sur la scène du Femua (Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo) organisé en Abidjan suite à un malaise.
En dépit des soins qu’on lui a prodigués, le showman n’a pas survécu. Il a laissé orphelin le monde de la musique africaine et les amateurs de bonne ambiance.

Vous étiez fan de ce chanteur à la voix d’or ? Voici 10 faits sur la vie de cet artiste qui vont sûrement vous intéresser.

1. Papa Wemba était le fils d’une pleureuse très talentueuse

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Si Papa Wemba est devenu ce chanteur célèbre que tout le monde connaît, ce n’est pas uniquement grâce à son énorme talent, mais aussi à sa passion.
Il doit en partie cet amour pour la musique à sa mère. Étant une pleureuse professionnelle, elle a été engagée pour interpréter des mélodies funèbres avec une voix empreinte de chagrin pendant des funérailles. C’est une pratique très en vogue dans divers pays africains et asiatiques.
Papa Wemba a assisté à la majorité des prestations de sa mère puisqu’il l’accompagnait souvent. C’est en entendant sa mère entonner ces chansons riches en émotion que s’est révélée son âme d’artiste.

2. Son vrai nom est Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Papa Wemba a vu le jour le 14 juin 1949 à Lubefu en République démocratique du Congo. Son vrai nom est Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba.
D’où vient alors le nom de Papa Wemba ? Eh bien, selon ses proches, il s’est adjugé du surnom de « papa » depuis son jeune âge.
Étant le premier fils de sa mère, il était destiné à jouer le rôle du chef de la maison. En effet, selon la tradition africaine, l’aîné des garçons doit endosser cette responsabilité dans le cas où le père de famille est absent.
Pour ce qui est du nom « Wemba », il vient sans aucun doute de « Wembadio ».

3. Ancien membre d’une chorale religieuse

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Certes, c’est sa mère qui a initié Papa Wemba au chant et à l’amour de la musique en l’emmenant avec elle à chacune de ses prestations. Toutefois, s’il a hérité de cette voix de ténor si envoûtante, c’est grâce à son passage dans la chorale religieuse de l’Ecole Pigier à Kinshasa.  Il a appris ce que c’est de chanter en chœur. Il a aussi découvert diverses techniques vocales.
En ajout à tout cela, le jeune Papa Wemba a su découvrir son identité. En effet, son passage dans la chorale lui a permis de façonner son timbre vocal.

4. Son premier nom de scène : Jules Presley !

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Papa Wemba n’a pas toujours été « Papa Wemba ». En effet, au début de sa carrière, il portait un tout autre nom dont celui de Jules Presley. Comme tous les jeunes chanteurs, il s’est beaucoup inspiré des artistes de renom.
A l’époque, la culture anglo-saxonne a dominé son monde vu que son pays est une ancienne colonie anglaise. Papa Wemba vouait alors une grande admiration à Sir Elvis, ce qui était tout à fait normal vu le talent phénoménal de ce King du rock’n’roll. En hommage à Elvis Presley alors, Papa Wemba a choisi le nom de scène de Jules Presley.

5. Prison et affaire d’immigration clandestine

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Papa Wemba a connu quelques mésaventures. En 2003, il a été mêlé à une affaire illégale. En effet, la police française l’a accusé d’avoir mis au point un réseau d’immigration clandestin.
A priori, il a introduit des immigrants en provenance de la RDC en Belgique et en France. En décembre 2001, lors de son concert à Bercy, 200 personnes prétendaient faire partie de son groupe afin d’obtenir des visas. Suite à cette affaire, le chanteur a passé trois mois et demi en prison avant d’être libéré. Il a raconté cette mauvaise expérience dans sa chanson intitulée « Numéro d’écrou ».

6. Le second artiste congolais ayant signé avec Real World

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Étant un compositeur doté d’une grande inspiration, Papa Wemba est vite devenu célèbre. Il a déjà réalisé des tournées en Afrique, au Japon, en Europe et aux Etats-Unis. Dans les années 90, il était déjà en haut de sa gloire, il accumulait les contrats.
Son talent était reconnu par les leaders dans le monde de la musique. Sachez donc que Papa Wemba a eu le privilège de signer avec le Label Real World. Il était le second artiste congolais à avoir décroché cette belle opportunité, après Tabu Ley Rochereau. Cela l’a d’ailleurs poussé encore plus vers le succès.

7. Un artiste aux multiples talents

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Papa Wemba n’est pas uniquement un chanteur et un compositeur. C’est aussi un véritable acteur. Entre ses tournées et ses enregistrements, il a fait une apparition dans divers films. En 1987 par exemple, il a décroché le rôle principal dans « La vie est belle », un film de Ngangura Dieudonné Mweze et de Benoît Lamy. C’est d’ailleurs lui qui a composé la bande originale du film.
Dix années plus tard, il jouait dans « Combat de fauves ». Papa Wemba a aussi joué dans le film dramatique de Marc-Henri Wajnberg.

8. Un pionnier du développement de la sapologie en France

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

La SAPE (Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes) a vu le jour dans les années 70 au Congo. Au départ, il s’agissait d’une tendance vestimentaire. Plus tard, c’est devenu un mouvement culturel qui se présentait comme une sorte de rébellion contre la pauvreté et la déprime.
Les sapeurs collaborent avec de grands couturiers. Ces derniers confectionnent pour eux des habits extravagants et originaux. Ayant toujours l’habitude de commander ses habits chez les grands designers européens et japonais, Papa Wemba est devenu rapidement le pape de la sape. Il a largement contribué au développement de ce mouvement culturel en France.

9. Compositeur d’une chanson pour la Croix Rouge

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Pendant ses dizaines d’années de carrière musicale, Papa Wemba a travaillé avec plusieurs artistes. En 1997, il a été appelé pour composer une chanson au profit de la Comité International de la Croix Rouge avec Youssou N’Dour. Il a alors rejoint Dakar pour entamer une collaboration exceptionnelle avec la star sénégalaise.
Les deux artistes ont chanté en duo une chanson qui met en valeur le fondement de l’organisation. L’œuvre musicale issue de cette collaboration était tout simplement incroyable. C’était la fusion de deux grandes voix. Notons que l’enregistrement a été réalisé dans les studios de Xipii.

10. Fondateur du village de Molokai

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba

Papa Wemba a toujours été fier de ses origines africaines. En 1977 alors, le roi de la rumba congolaise a fondé le village de Molokaï qui regroupait 5 avenues dans le quartier de Matonge à Kinshasa : Masimanimba, Oshwe, Lokolama, Kanda-Kanda et Inzia. Les territoires qui forment le village appartiennent à sa famille. Papa Wemba s’est proclamé tout seul chef coutumier du lieu.
Il a contribué largement dans l’élaboration des règles et des coutumes à respecter par les habitants du village. Étant roi de la SAPE, il a entre autre fait naître une tendance vestimentaire à Molokai. Il s’agit du port du béret.

PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here