Nous avons vu dernièrement la liste des présidents africains les mieux payés. Aujourd’hui, nous allons encore une fois dresser un classement de ces dirigeants richissimes, mais cette fois-ci intéressons nous à leur fortune et basons-nous sur les données de l’année 2016.

De plus en plus de personnes sont étonnées de voir le train de vie que mènent les présidents africains. C’est donc très intéressant de connaître les patrimoines financiers de ces chefs d’État. À noter que ces présidents sur cette liste des 10 présidents africains les plus riches en 2017 sont toujours au pouvoir et pour la plupart depuis deux décennies.

#1 Jose Eduardo Dos Santos (Angola)

dos-santos

Vous connaissez sûrement Isabel Dos Santos, la femme d’affaires la plus riche d’Afrique ? Aujourd’hui,  nous allons parler de son père. José Eduardo Dos Santos est en effet à la tête de l’Angola depuis 1979. Il est au contrôle de puissantes Holdings pétrolières angolaises. Sa fortune, qui est de 31 milliards de dollars selon les estimations, le place à la tête de ce classement des 10 présidents africains le plus riche du monde, mais cela lui fait également figurer dans la liste des hommes les plus puissants au monde.

#2 Mohamed VI (Maroc)

mohamed-6

Dirigeant de ce grand royaume depuis 1999, Mohamed VI tient la deuxième place de ce classement prestigieux. Son empire financier s’élève à 5.7 milliards de dollars. Et en plus de ses affaires présidentielles, Sa Majesté Mohamed VI est aussi l’un des plus grands hommes d’affaires du continent africain. Lui et sa famille ont de grandes parts dans le marché d’investissement ainsi que le domaine minier, BTP et agroalimentaire.

#3 Téodoro Mbasongo N’Guema Obiang (Guinée Équatoriale)

teodore-nguema

C’est le second chef d’État de la Guinée Équatoriale, ayant pris ses fonctions depuis 1982. Téodoro N’Guema Obiang est l’un des hommes les plus riches de la planète avec une fortune s’élevant à plus de 600 millions de dollars selon les estimations. Son fils est aussi très célèbre pour ses dépenses exubérantes ainsi que son train de vie « bling-bling ». Cette famille est même au cœur d’une enquête internationale au sujet d’un enrichissement illicite.

#4 Uhuru Kenyatta (Kenya)

uhuru-kenyatta

Uhuru Kenyatta n’est à la tête de son pays que depuis le mois d’avril 2013, après le décès de son père Jomo Kenyatta. Et même s’il n’est président que depuis trois ans (contre Paul Biya qui est au pouvoir depuis maintenant 30 ans et plus), sa fortune fait déjà partie des plus élevées de l’Afrique. Son patrimoine financier, estimé à 500 millions de dollars, le place donc à la quatrième position des présidents africains les plus riches. Cette richesse est de famille, car sa mère est aussi dans le top 3 des femmes africaines qui ont les plus grosses fortunes.

#5 Ali Bongo (Gabon)

alibongondimba

Réélu le mois dernier, Ali Bongo ne s’éloigne pas de la mainmise du clan Bongo qui est à la tête du Gabon depuis maintenant plus de 50 ans. Comme c’est l’un des présidents les plus riches du continent africain, il est clair que son empire financier laisse bouche bée : 275 millions de dollars pour être plus clair. Mais ici encore, les avis divergent un peu. En effet le site d’information française Mediapart.fr a mené une petite enquête sans connaitre la vraie fortune de ce clan. Selon ce média français, le clan gabonais détiendrait près d’un milliard de dollars américains.

#6 Joseph Kabila (RD Congo)

kabila

Le pouvoir lui vient de son père, Laurent Désiré Kabila, qui est décédé en 2001. Dirigeant d’un des pays ayant une richesse minière très importante, le chef d’État congolais vient donc à la sixième place du classement des 10 présidents africains les plus riches en 2016. Sa fortune est évaluée à 250 millions de dollars.

#7 Paul Biya (Cameroun)

paul-biya

Dirigeant du Cameroun depuis 34 ans, Paul Biya est donc l’une des plus grosses pointures du continent africain, en terme de fortune. Son patrimoine financier est évalué à 200 millions de dollars. Mais ce dernier est au centre de plusieurs polémiques, en effet certains affirment que la fortune de ce président se situe bien au-delà de ce chiffre et qu’elle peut même dépasser le milliard de dollars! Mais peu importe le montant exact, ce président camerounais mérite bien sa place dans ce top 10 africain.

#8 Mswati III (Swaziland)

king-mswati-iii

Le prince Makhosetive Dlamini ( ou Mswati III), né en 1968, est à la tête de ce pays depuis plus de trente ans. Aujourd’hui, son pays est l’un des derniers États d’Afrique qui tourne encore sur le système de monarchie. Ayant une influence impérieuse sur toutes les affaires du pays, ce prince est l’heureux propriétaire d’un empire financier qui s’élève à près de 100 millions de dollars américains.

#9 Idriss Déby Itno (Tchad)

idriss-deby

Dirigeant du pays depuis 1990 suite à un coup d’État, Idriss Déby entamera sa 27e année de règne au Tchad. Réélu en avril 2016 pour son cinquième mandant, l’actuel président en exercice de l’union africaine a une fortune estimée à plus de 50 millions de dollars américains, même plus si l’on se réfère à certaines rumeurs qui circulent.

#10 Robert Mugabe (Zimbabwe)

Robert Mugabe (Zimbabwe)

Dirigeant depuis 1987, Robert Mugabe est actuellement l’un des derniers présidents ayant résisté à la lutte anticolonialiste en Afrique. Et même si son pays subit plusieurs sanctions internationales, et ce depuis plusieurs années, ce président arrive tout de même à la dixième position des chefs d’États les plus riches du continent africain. Actuellement, sa fortune est estimée à 10 millions de dollars.

Voici un tableau récapitulatif de la liste des présidents africains les plus riches:

ClassementPaysFortune
1-Jose Eduardo Dos SantosANGOLA31 milliards de dollars
2-Mohamed VI MAROC5.7 milliards de dollars
3-Teodoro O. Nguéma GUINEE EQUATORIALE600 millions de dollars
4- Uhuru KenyattaKENYA500 millions de dollars
5-Ali Bongo OndimbaGABON275 millions de dollars
6-Joseph KabilaRDC250 millions de dollars
7-Paul BiyaCAMEROUN200 millions de dollars
8-Mswati IIISWAZILAND100 millions de dollars
9-Idriss Déby ItnoTCHAD50 millions de dollars
10-Robert MugabeZIMBABWE10 millions de dollars

 

 

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. que c pitoyable pour l’afrique.dans tout ça seul le maroc est developpé.comment le president d’un pays pauvre voir très pauvre peut être parmi les presidents les plus riches?

  2. En Afrique le développement est parfois résigné à la culture de votre disposition pour le temps
    on est des nègre et la négritude c’est une histoire de civilisation pas une question de race

  3. Il faut que la jeunesse africaine se lève et se donne les mains pour préparer le future de ce continent car les occidentaux surtout la France sont a la base de ce dérapage économique a bas la France Afrique oussssssssssss

  4. C’est triste moi je suis guineen mai je vis en Angola mai franchement le peuple angole souffre à la limite de la souffrance c’est inexplicable des quartiers entiers construis à l’aide de tôle et bois les gens ne mange pas à leur fin triste pour le continent.

  5. […] Un proverbe africain dit que le sorcier ne peut jamais avoir accès à une maison pour y commettre des forfaits, s’il n’a à l’intérieur de cette maison un ou des complices. Nous accusons pour cette raison nos chefs d’Etats (méritent-ils d’être appelés chefs?). Nous concédons qu’ils ne sont pas en position actuellement de force (par leur manque de stratégie). Ils s’entourent de conseillers qui ne leur donnent pas de bons conseils. Ils croient qu’il faut être forts pour gagner. Alors on leur impose le silence parce qu’ils ont peur de ne pas paraître assez diplomatiques. Mais leur silence est complice. Le monde est fait de symbole. Nos leaders africains qui se sont battus pour sortir l’Afrique de l’esclavage et du colonialisme (la suite logique de l’esclavage) n’avaient pas autant de moyens que l’ont nos dirigeants actuels ! Mais ces femmes et ces hommes avaient le sens du pouvoir. Ils se battaient pour une cause et le faisaient savoir. Dépourvus de moyens matériels (puisque tout était aux mains du colonisateur ou maître esclavagiste), ils avaient avec eux la force du symbole. Et c’est cette force du symbole qui a poussé le peuple à se battre pour se libérer. Aujourd’hui, nous avons des dirigeants illégitimes, entourés de personnes qui ne veulent pas qu’ils réussissent, et qui les empêchent de prendre l’initiative symbolique. On laisse le symbole à celui qui ne devrait pas en avoir le droit : l’ancien colonisateur, l’ennemi, qu’il faut désigner en tant que tel pour que les symboles soient clairs nous permettent d’aller de l’avant. Au lieu de cela, la petite bourgeoisie dirigeante africaine se vautre dans un confort vampirique sur les miettes que veulent bien laisser tomber les pilleurs de nos pays appauvris ! Nous accusons nos chefs d’Etat qui n’ont jusqu’ici pas encore compris leur mission. Nous accusons la caste africaine à la tête de nos pays, qui comme par le passé, se montre complice de la tragédie que vit le continent africain. Rien n’a été fait sur le plan du symbole, pour que l’Africain reprenne confiance en lui et travaille sur son continent. On nous montre les chemins de l’exode, car l’Afrique si grande, si belle et si riche, est prise en étau par une caste de dirigeants politiques et affairistes paresseux et dangereux. Comment les jeunes Africains pourraient-ils rester chez eux si ceux à qui nous avons …? Que doivent penser les jeunes Africains ? Comment vont-ils panser leur manque, leur désespoir si ce n’est sur les sentiers ténébreux d’un Occident que symboliquement nos dirigeants nous présentent comme le sauveur, la seule terre où il y a du travail, la seule terre où ils peuvent réussir ? Incapables de créer les bons symboles, ils nous infestent les esprits avec des images d’une Europe qui aide l’Afrique, une Europe où ils vont se soigner quand ils sont malades avec l’argent qu’ils ont dérobé à leurs peuples mourant de faim et de soif. […]

LAISSER UNE RÉPONSE