Aéroport vert

Cet aéroport sud-africain, l’aéroport de George, est le tout premier du continent africain à fonctionner uniquement à l’énergie renouvelable.

Aéroport vert

L’aéroport de George, situé dans une ville de 150 000 habitants en Afrique du Sud, est donc la toute première infrastructure du continent noir qui fonctionne uniquement grâce à l’énergie solaire.  En tout, il y a 2000 panneaux solaires qui produisent tous les jours dans les environs des 750 kilowatts, ce qui peut couvrir largement les 400 kilowatts journaliers nécessaires pour son bon fonctionnement.

Le surplus d’électricité produit est réparti dans 250 maison se trouvant dans la région. Cet aéroport a été construit durant l’apartheid, dans les années 70, pour les membres du gouvernement. Mais actuellement 700 000 passages et plusieurs vols de frets y transitent tous les ans.Afrique du Sud : Un aéroport qui tourne uniquement à l'énergie solaire

Et depuis que les panneaux solaires ont été installés et mis en marche en septembre dernier, le bâtiment a réussi à réduire des émissions de carbone de 1230 tonnes, ce qui est égal à plus de 100 000 litres de fioul. Sa facture d’électricité a aussi baissé de 40 %.

Le premier d’une longue liste

À cause des surtensions, très fréquentes sur les lignes électriques du pays, les appareils comme les ordinateurs ou encore les réfrigérateurs subissent régulièrement des pannes voire des endommagements. Le fait de se tourner vers l’énergie solaire, qui est bien plus stable, permet donc de faire une économie significative étant donné que ce dernier permettra de pallier ce problème.

Toutefois, la manager de l’aéroport de Georges, Brenda Voster, a expliqué que même si la valeur environnementale de ce projet n’a pas de prix, il est quand même nécessaire de compter environ 10 ans pour pouvoir rembourser l’installation qui a coûté, rappelons-le, 1 million d’euros.

Afrique du Sud : Un aéroport qui tourne uniquement à l'énergie solaire

Mais si ce projet donne des résultats positifs, vu le climat tempéré de George, on peut espérer un très bon signe pour la suite, selon les dires de Marclen Stallenberg, responsable de la maintenance de cet aéroport :

“Si les panneaux solaires fonctionnent ici, dans une région où le climat est imprévisible, cela fonctionnera forcément dans n’importe quel aéroport du pays.”

Après cet aéroport, ce sont donc ceux de Kimberley et d’Upington de se tourner vers l’énergie solaire. Mais ce n’est pas tout, car trois autres aéroports régionaux sont aussi en transition vers l’énergie verte. Pour rappel, George est le deuxième aéroport du monde qui a opté pour l’énergie solaire. Le premier étacelui de Cochin en Inde.

PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here