Maroc

Le Maroc souhaite depuis longtemps tisser des relations avec les pays d’Afrique du Sud. Et cette volonté se prouve par les nombreuses visites effectuées par Mohammed VI à Addis Abeba et à Abuja. En effet, le pays va investir dans l’usine d’engrais éthiopienne ainsi que dans le fameux projet gazoduc du Nigéria.

Un investissement de plus de 2 milliards d’euros en Éthiopie

Maroc
Le roi Mohamed VI du Maroc, lors d’une visite en Ethiopie le 19 novembre 2016.

Le Royaume dirigé par Mohammed VI renforçait dernièrement sa volonté de créer de nouvelles relations Sud-Sud grâce à la concrétisation de plusieurs partenariats économiques et solidaires pendant les dernières étapes de la visite du continent noir, en passant par l’Éthiopie jusqu’au Nigéria.

Arrivé à Addis-Abeba, le roi marocain accompagné du premier ministre éthiopien Hailemarian Desalgen concrétise son partenariat en signant des accords qui portent sur la construction d’une usine de production d’engrais agricole dans le but de rendre l’Éthiopie autosuffisante d’ici 2025. Le coût total de cet investissement s’élève à 4 milliards d’euros, il sera réalisé par l’entreprise publique marocaine OCP (à hauteur d’environ 2,25 milliards d’euros) ainsi que par le gouvernement éthiopien.

Mohammed VI en éthiopie
Maquette du projet présenté par Mohammed VI

Le Maroc peut jouir de deux grands intérêts dans cette collaboration : avec 100 millions d’habitants, l’Éthiopie est pour lui une zone d’expansion économique prometteuse et comme le Royaume cherche aussi un moyen pour regagner sa place dans l’Union Africaine, dont le siège se trouve à Addis Abeba, ce partenariat est une occasion idéale pour cela.

Le Maroc tisse des alliances dans toute l’Afrique

Durant cette fin d’année 2016, le roi Mohammed VI ne s’est jamais autant déplacé en Afrique, durant tous ses déplacements il est accompagné d’une horde de ministres et hommes d’affaires afin de mettre en place des accords commerciaux, il a visité le Rwanda, la Tanzanie, l’Éthiopie, la Madagascar, la Zambie, pour finir cette tournée africaine au Nigéria, où il a signé, samedi 3 décembre, avec le pays, une extension du West African Gas Pipeline allant du Nigéria jusqu’à l’Europe par le Maroc. Il s’agirait actuellement du plus grand projet gazier de l’Afrique de l’Ouest.

Projet

Pour rappel, le royaume a déjà supplanté l’Algérie sur le dossier, car initialement cette réalisation devait relier le Nigéria à l’Algérie. Mais après la double menace terroriste, en 2012, les deux États ont renoncé au projet.

Ces action du rois du Maroc permettent de créer de nombreux partenariats gagnants-gagnants afin de permettre au pays Africains au long terme d’affirmer leur indépendance et leur dynamisme qui va de pair avec l’affirmation d’une Afrique décomplexée et fière d’elle.

PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here