drone

Au Nigéria, les démarches administratives connaissent des blocages très importants pour les professionnels qui travaillent dans l’enregistrement photo et vidéo avec drones. Des démarches qui font augmenter les prix à 800 fois plus chers que ce qu’on constate aux USA.

drone afrique

Être un entrepreneur au Nigéria n’est pas toujours chose facile. En effet, l’État bloque les initiatives entrepreneuriales à travers les longs processus administratifs qu’il impose. Dans le domaine de l’utilisation des drones pour des enregistrements aériens, selon Ndubisi Arinze Ez, un opérateur nigérian qui exploite ces appareils, les entrepreneurs doivent passer par un trop grand nombre d’étapes administratives pour acquérir une permission de mise en vol d’un drone afin d’effectuer des prises de vue aérienne à des fins commerciales. Selon la publication de cet opérateur nigérian sur le réseau social Linkedin « Avec la récente interdiction ou rumeur d’interdiction des drones par l’Agence nigériane de l’aviation civile (NCAA), beaucoup de passionnés et de professionnels se hâtent pour essayer d’obtenir leur permis pour les services aériens et de l’aviation. Cela peut être une tâche décourageante, voire même pire. »

Les démarches à faire pour avoir le permis

drone et procédures administratives

Afin d’obtenir le permis dont Ndubisi Arinze Ez stipule dans sa publication, il est nécessaire de passer dans les locaux de la NCAA qui se trouvent au Lagos ou à Abuja.
Après le passage dans ses locaux, il faut ensuite faire la demande d’une copie d’un guide pour l’acquisition du « permis des services aériens et de l’aviation ». Mais ce n’est pas tout, il est aussi nécessaire de poursuivre par l’envoie d’une lettre de candidature qui s’adresse au DG de la NCAA et enfin, de justifier les activités de l’entreprise exploitant de drones par un capital qui doit être d’au minimum, 100 000 dollars ou 20 millions de nairas. Concernant la durée de la démarche, il faut compter entre 6 mois et un an avant d’avoir le permis.

Pour ce qui est de la durée de validité du permis qui permet de faire voler un drone à des fins commerciales, elle n’est que de 3 ans. Et sur les trois années de validité, l’État exige encore le paiement d’une taxe de 500 dollars par an.
En somme, un entrepreneur qui veut se lancer dans cette activité doit débourser en moyenne 4000 dollars pour un permis valide sur 5 ans, avant de pouvoir exercer le métier. Ce coût est de 5 dollars aux USA, d’après la publication de l’administration fédérale de l’aviation américaine sur le site web personnel de cette institution.

Au Nigéria, se voir octroyer les autorisations nécessaires pour filmer ou photographier une zone ou une parcelle de terre, peut s’avérer très difficile, voire impossible. Alors que pour un agriculteur, cette solution pourrait lui permettre d’optimiser le suivi de sa récolte et de ses terres.

Source : slateafrique

SOURCEslateafrique
PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here