Ghana : nouveau visa facilitant le transit pour les africains

Durant la cérémonie de célébration du 59e anniversaire de l’indépendance du Ghana, le pays a fêté l’évènement suivant la thématique “Investir dans la jeunesse pour la transformation du Ghana”.
Les festivités ont été ainsi, réalisées dans la ville d’Accra, la capitale, ainsi qu’au niveau de 9 autres régions.
Lors de cette célébration, le Président ghanéen a pris la parole, et un sujet important à marquer l’esprit de tous.
En effet, ce dernier a mentionné dans son discours que dès juillet 2016, les 54 pays membres de l’Union Africaine bénéficieront d’un visa à l’arrivée qui facilitera le transit de leurs résidents sur tout le territoire ghanéen. Une bonne stratégie pour le Ghana afin de permettre aux États membres de l’Union Africaine de visiter plus facilement le pays que ce soit pour un simple transit, un voyage d’affaires ou pour du tourisme.

visa pour le Ghana

Des procédures migratoires encore trop complexes sur le continent africain

visa Ghana

D’après le rapport de la BAD ou Banque Africaine de Développement, le transit et les voyages en terre africaine pour les Africains sont encore très difficiles. Cela, étant donné que seulement 25 % des États présents sur le continent octroient un visa à l’arrivée pour les visiteurs qui ont la nationalité africaine. Le constat est qu’il est plus facile pour un étranger, comme un européen ou un américain, d’entrer et de voyager sur le continent que pour un ressortissant africain.

Toujours selon le rapport de la BAD, 55 % des pays africains exigent la demande et la présentation de visa aux ressortissants africains qui voyagent dans leurs pays contre 45 % pour les citoyens américains ou européens. Le résultat en est qu’un ressortissant africain a beaucoup de mal à voyager dans son propre continent et cela, beaucoup plus que les visiteurs étrangers venus de pays occidentaux. Cette difficulté revient ainsi, très chère pour un ressortissant africain qui veut voyager dans un pays voisin en Afrique.

Sur le continent, là où les procédures sont facilitées et où les étrangers comme les citoyens africains peuvent voyager librement, c’est aux Seychelles. Le service de douane et l’Administration du pays ne demandent aucun visa aux visiteurs quel que soit leur provenance. Il est donc très facile et très aisé d’entrer dans le pays.

Des perspectives d’ouverture positives annoncées durant le discours du Président ghanéen

Visa Ghana

Pour en revenir sur le Ghana, la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance du pays a également été une occasion pour le Président Mahama de plaidoyer pour l’apprentissage de la langue française et la sensibilisation pour l’unité citoyenne dans le pays, mais aussi et surtout, au sein du continent africain.
Il a ainsi expliqué l’utilité de la langue française dans la communication entre les africains étant donné qu’elle est pratiquée dans plus de la moitié des États africains. Il a également expliqué l’isolement du Ghana par rapport à ses pays frontaliers étant donné que les ghanéens parlent principalement l’anglais alors que la population limitrophe comme les Togolais, les Ivoiriens et les Burkinabés sont principalement francophones. De ce fait, apprendre et maîtriser la langue française ne peut être que bénéfique pour le Ghana dans le processus d’échange économique avec les pays voisins.

En permettant à ses frontières de s’ouvrir grâce au visa d’entrée octroyé aux citoyens africains, le Ghana espère faire profiter de ses atouts touristiques aux visiteurs et ainsi, augmenter le nombre de visites annuelles.
Le but étant de croître la part de l’industrie du tourisme sur le PIB du pays. Une part qui est actuellement de 5.9 %.

Malgré la facilitation de l’obtention du visa de séjour à court terme et de transit dans le pays, le Président Mahama a omis de mentionner ce qu’il en sera du visa travail. Mais même si ce point n’a pas été soulevé, l’Administration ghanéenne ne tardera sans doute pas de le mentionner et d’apporter un changement également dans ce sens. En effet, cette ouverture est très importante pour le pays vu qu’il a actuellement grand besoin de faciliter l’arrivée des investisseurs.

PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here