hotel anjavavy

Pour les personnes qui apprécient la beauté de la nature, Anjajavy est un lieu magique sur une péninsule au nord-ouest de Madagascar. Le lieu est une véritable réserve de mangrove et de sables fins de couleur blonde, étalée sur une superficie d’une centaine d’hectares.

La péninsule d'Anjajavy

Suivez le voyage de riches éleveurs venus du Venezuela, qui partent chaque année au bout du monde pour un voyage riche en expériences et découvertes.

Cette année c’est Madagascar qu’ils découvrent, à bord d’un petit avion, ils sont devant les hublots, jumelles à la main, pour détecter les meilleurs paysages, car comme dit l’un des passagers, Asdrubal, « Nous sommes des aficionados de paysages naturels. Chaque année, nous partons découvrir des terres du bout du monde »

Un paysage hors du commun et paradisiaque

Cote Anjajavy madagascar
Anjajavy vu du ciel

Les explorateurs vénézuéliens ont survolé des terres travaillées par des exploitants de crevette, mais aussi, des espaces ravagés par l’incendie. Ce paysage désolant, avant d’avoir une vue magnifique sur une étendue de terre plus verte formée par des hectares de forêt et bordée par une plage à perte de vue de couleur blonde. Ils ont sous leurs yeux, le presqu’île d’Anjajavy. Le lieu est authentique et fait parti des endroits protégés à Madagascar. On n’y retrouve aucune route, mais seul un petit accès préservé mène à l’intérieur du lieu. Pour atterrir, le petit avion a de ce fait, dû emprunter une petite piste conçue pour accueillir les quelques véhicules de transport qui ont accès à ce paradis tout au bout du monde.

Mangroves
Mangroves

Arrivé à cet aéroport improvisé, un jeep prend les touristes pour les faire visiter les marais de mangrove de ce bout de paradis et l’immense forêt qui doit être traversée pour voir la richesse de la faune et de la flore locale. Sifakas, Foudis rouge, lémuriens blonds ou encore le huppé malgache volaient et gambadaient dans un endroit naturel sous les yeux ébahis des visiteurs. Et tout au bout de cette forêt épaisse, ils sont devant un hôtel 4 étoiles faisant partie du groupe Relais & Châteaux et qui les accueille avec une piscine hors norme qui déborde dans le canal de Mozambique. Un endroit unique orné par des allées de palmier et 24 bungalows faits en bois massif, le palissandre. Le tout, apportant le confort d’un 4 étoiles avec des bungalows bien climatisés et bien équipés, donnant chacun, un accès à la plage et une vue imprenable sur la mer.

le coquerelle sifaka d'Anjajavy
Sifaka de Coquerel d’Anjajavy

Un cadre édénique pour des activités touristiques porteuses

L’hôtel Lodge d’Anjajavy, c’est un lieu paradisiaque qui a été créé en 2001 par Dominique Prat et repris par Amirali et Samir Rajabali, l’un des entrepreneurs les plus puissants de Madagascar. Dans la gestion de l’hôtel, on retrouve le Français Cédric de Foucault qui gère tout l’établissement en usant d’une stratégie de proximité très efficace avec les clients. Mais Cédric de Foucault, c’est aussi un Directeur Général qui a un lien étroit avec la grande île étant donné que sa famille, le corsaire Surcouf, est sur ce territoire depuis plus d’un siècle et demi. Une histoire qui renforce l’authenticité des lieux.

L'hôtel Lodge d'Anjajavy

Pour gérer et entretenir ce lieu magique et les clients qui y séjournent, l’hôtel dispose d’une équipe de 150 employés, dont la majorité est originaire des localités voisines. Le luxe de l’endroit vient aussi de la maîtrise et de la passion de chacune de ces personnes en charge de la gestion du lodge.

hôtel d'Anjajavy
L’hôtel d’Anjajavy

L’hôtel, c’est aussi un lieu très convivial où les soirées peuvent faire l’objet d’une participation des enfants du DG qui berce le dîner sous des airs tranquilles de classique au piano. Et le tout, accompagnés de menu et de plats faits de cuisine locale et de fruits de mer que le chef, Rebasy Cressent, maîtrise à la perfection.L'hôtel Lodge d'Anjajavy

Toute cette ambiance conviviale, dans un cadre unique et édénique, Cédric de Foucault a su la mettre en avant en engageant des compétences locales et surtout, de celles qui viennent des villages aux alentours. Cela, parce que la main-d’oeuvre étrangère ne s’impliquait pas sur le long terme au projet, mais également, parce que les autochtones s’en appropriaient plus étant donné son enjeu économique, touristique et environnemental.

hotel anjavavy

Notons qu’après l’installation de ce lieu paradisiaque, 750 ha de forêt ont été protégés avec le programme d’écotourisme du Lodge Anjajavy.

 

PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here